Etude sur la dépollution des sols en biotechnologie

Decazeville. Etude sur la dépollution des sols en biotechnologie

 

Publié le 10/04/2012 08:08 | La Dépêche du Midi

 

Kheira Zahaf, l'une des élève de la classe de biotechnologie, travaille dans le laboratoire du lycée sur pollution et dépollution des sols./ DDM
Kheira Zahaf, l'une des élève de la classe de biotechnologie, travaille dans le laboratoire du lycée sur pollution et dépollution des sols./ DDM
Kheira Zahaf, l'une des élève de la classe de biotechnologie, travaille dans le laboratoire du lycée sur pollution et dépollution des sols./ DDM

Après plusieurs semaines de travail sur l'historique du Bassin et les pollutions engendrées pas l'activité industrielle, les élèves d'enseignement d'exploration biotechnologie du lycée La Découverte se sont intéressés aux chantiers de dépollution engagés sur le site Umicore à Viviez et la zone du centre à Decazeville.

Au cours de leurs travaux pratiques, ils ont mis en évidence une pollution aux métaux lourds (plomb) sur les échantillons d'eau et de sols analysés. Ils ont ensuite eu pour mission de trouver et mettre en œuvre des techniques de dépollution qui peuvent être appliquées dans les jardins privés du Bassin touchés par la pollution.

« La tâche ne sera pas facile, explique Stéphanie Mas, professeur de biotechnologie, mais les élèves ont d'ores et déjà fait des semis de graines de moutardes pour traiter le sol par phytoremédiation. Certaines plantes ont la capacité d'extraire les polluants du sol et à les accumuler dans leurs parties aériennes, il suffit ensuite de les récolter et de les incinérer pour éliminer le polluant. Ce processus est long car on estime le temps de dépollution en dizaines d'années selon le taux de métaux lourd à extraire. »

D'autres techniques sont mises au banc d'essai dans le laboratoire de biotechnologie, une dépollution par les microorganismes du sol par biolixiviation et les techniques de chaulage plus couramment utilisées. Cette dernière permet de traiter plus facilement une importante surface de sol mais les polluants ne sont pas éliminés, ils sont uniquement stabilisés.

Les expérimentations des élèves vont se poursuivre jusqu'en octobre. Ils iront alors présenter leur projet aux lycéens de l'académie à la manifestation « Scientilivre » à Labège.

http://www.ladepeche.fr/article/2012/04/10/1327565-decazeville-etudes-sur-le-depollution-des-sols-en-biotechnologie.html

Modifier le commentaire 

par STEPHANIE MAS le 16 avr. 2012 à 18:02

haut de page