Les lycéens du Bassin planchent sur la dépollution

 

Les lycéens du Bassin planchent sur la dépollution

Le 06 mai à 14h59 | Mis à jour le 06 mai

Les lycéens étudient les impacts de l'activité industrielle sur l'environnement.
Les lycéens étudient les impacts de l'activité industrielle sur l'environnement. (Archives Yves Estivals/Midi Libre)

Le projet "Impact de l’activité humaine sur la nature : dépollution du bassin de Decazeville", initié en janvier 2012 par les élèves de seconde en enseignement d’exploration biotechnologie au lycée La Découverte, se poursuit avec la nouvelle promotion 2012-2013 de cette formation, sous la forme d’un "projet d’avenir" bâti en collaboration avec l’INP (Institut national polytechnique) de Toulouse et déjà sélectionné par la région Midi-Pyrénées. Les lycéens travaillent toujours sur l’historique industriel du Bassin, les activités polluantes, les modes de pollutions, la nature des polluants, les conséquences possibles sur la santé…
Les élèves se sont par ailleurs intéressés aux analyses menées dans le cadre de l’enquête Cassiopée sur la terre et les légumes des jardins privés. Ils ont ainsi poursuivi des expérimentations sur les techniques de dépollution : phytorémédiation, chaulage et biolixiviation. L’objectif espéré est d’obtenir des résultats exploitables afin de proposer un jour des solutions concrètent de dépollution pour les personnes possédant des jardins privés sur le Bassin.

Deux jours en immersion dans l’univers scientifique

Ces dernières semaines, histoire de juger in situ du sujet traité, les lycéens ont effectué une visite de la station d’épuration des eaux usées du Bassin, à Viviez, guidée par Stéphanie Marty, ingénieur à la communauté de communes. Là, ils se sont intéressés à l’implication des micro-organismes dans les processus de dépollution.
La prochaine étape de ce vaste projet se déclinera jeudi 23 et vendredi 24 mai où l'ensemble des élèves concernés par la démarche va s’immerger deux jours durant dans l’univers de l’INP de Toulouse. 
À travers cette "immersion", il s’agira déjà pour les ados de bénéficier d’une aide à l’orientation. Les lycéens iront aussi voir de plus près le fonctionnement d’un laboratoire de chimie, pour approcher le quotidien et l’environnement des chercheurs. En prime, les jeunes Decazevillois auront aussi l’occasion de présenter leur travail sur le projet "dépollution du Bassin" à d’autres lycéens de la région.
De retour à Decazeville, cette année de travail ciblé se terminera, le 13 juin, avec une visite du chantier de dépollution des sites d’Umicore, à Viviez, avec la rencontre des techniciens de laboratoire engagés dans les processus d’analyses en lien avec la prévention de la pollution.

 

http://www.centrepresseaveyron.fr/2013/05/06/les-lyceens-du-bassin-planchent-sur-la-depollution,912998.php

Modifier le commentaire 

par STEPHANIE MAS le 27 mai 2013 à 20:16

haut de page