Café philo

                              CAFE PHILO


 

 

 

 

 

 

 

Le café philo se tient une à deux fois par mois au café Le Glacier à Decazeville

Il est ouvert à tous et est animé par M. Romain, professeur de philosophie.

Quelques jours avant la soirée, un affichage, dans l'établissement,vous indique le jour et l'heure de la rencontre.

-Article et références sur la notion philosophique de l'individualisme sur un des forums. 

Les articles du blog :

 

- Café Philo le jeudi 2 octobre au Glacier à partir de 20h sur le thème :

 Y a-t-il une origine du goût ?

Dans L'art à l'état gazeux Yves Michaud explique que aussi paradoxal que cela puisse paraître l'idéal du beau a conquis le monde, le beau est partout et nulle part à la fois, comme un gaz imperceptible. Ce qui peut sembler étrange lorsque l'on aborde la question du goût c'est que deux positions antithétiques semblent coexister. En effet  nous sommes enclins à penser que la sensibilité ne s'éduque pas et que chacun forge sa propre perception du monde en matière d'esthétique et de morale. Pourtant nous sommes convaincus que nos critères normatifs proviennent de la société et d'une conformité à un modèle dominant.                             Existe-t-il une alternative entre le subjectivisme de principe et l'uniformité de la pensée?
Comment rendre compte du processus constitutif de notre faculté de juger, de notre appréhension première du monde et des choses? Car c'est en effet par le goût que la connaissance et la science se constituent. Dans le domaine des couleurs ou des saveurs, il est difficilement pensable d'ignorer l'expérience perceptive. En outre les systèmes de classification de la sensibilité sont évolutifs, ils relèvent de l'histoire, à l'exemple des schémas des couleurs que propose l'histoire de la peinture. Que serait notre représentation du violet et du jaune sans les tableaux de Seurat? Comment parler du corps et de la douleur sans évoquer les manifestes expressifs de Bacon ou de Freund? Preuve s'il est que notre goût est sans cesse façonné, réélaboré à travers les images du monde. 
Il est semble t-il difficile d'envisager le goût isolément, sans prendre en compte le travail de la civilisation et le questionnement scientifique que proposent les arts. Car c'est peut-être à travers le goût que s'élaborent nos concepts les plus profonds, Diderot, le fondateur de l'esthétique moderne, insiste bien sur l'intelligence de la matière. Sentir c'est déjà commencer à penser. L'individu sort de l'enfance ( l'infans) en maîtrisant ses sens, il parle parce qu'il met son goût à l'épreuve.

_ Différents modèles de classification des couleurs :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

_ La symphonie kandinskyenne et les tonalités affectives de la couleur : Composition VI

 

Modifier le commentaire 

par NATACHA LEMAIRE le 14 oct. 2016 à 20:05

haut de page