Modes de dépollution des sites pollués : chantier Umicore

 Modes de dépollution des sites pollués par l’activité industrielle du bassin

 

Objectifs : Recherche et découverte du travail de dépollution mis en œuvre sur le bassin ; Rencontres avec les acteurs de la dépollution sur le bassin.

 

Visite du chantier de dépollution du site Umicore

 

lien vers article : visite du site Umicore

 article

 

M. PASTORELLI directeur environnement sécurité de Umicore à Viviez et Mme CAULASSE nous ont fait visiter le chantier de dépollution du site Umicore-Vieille Montagne.

http://www.ladepeche.fr/article/2011/10/28/1203154-decazeville-umicore-efface-peu-a-peu-les-cicatrices-de-son-passe.html

http://www.cc-decazeville-aubin.fr/+UMICORE-les-elus-visitent-le+.html

 

Remédiation du site umicore de Viviez

 

 

présentation du chantier de remédiation

 

Historique d'Umicore :

... les différents procédés de production du Zinc et la pollution ...

Entre 1855 et 1930, le zinc était produit par voie thermique. Ce procédé consistait à porter le minerai à une température de 1 200°C dans des creusets horizontaux afin d’extraire le zinc par évaporation puis condensation: environ deux à cinq tonnes de charbon étaient nécessaires pour produire une tonne de zinc. La combustion du minerai était à l’origine de résidus thermiques vitrifiés, appelés scories (dangereux par inhalation des poussières) et de cendres (résidus soufrés). Plus d’un million de tonnes de scories ont été produites et quelques centaines de milliers de tonnes ont été utilisées pour la construction de routes et chemins divers. Deux types de pollutions ont été émises durant cette période : les scories et les rejets atmosphériques qui contiennent une grande variété de métaux (notamment du plomb et du cadmium, impuretés du minerai de zinc). Ces émissions riches en métaux lourds ont contaminé l’ensemble de la zone, notamment en zinc bien évidemment, en plomb, cadmium (tous trois présents dans le minerai) et en arsenic (issu du charbon).

Dès 1922 a débuté la production de zinc par voie électrolytique. Entre 1922 et 1950, aucun système ne permettait le traitement des résidus et ceux-ci étaient stockés. Vers 1950, un procédé a été créé, permettant de traiter à la fois les résidus produits et ceux stockés. Cependant, entre les années 1960 et 1977, la production de zinc était telle que les capacités de traitement des résidus étaient devenues insuffisantes, conduisant à un stockage important de ces résidus, notamment autour de l’usine. Après 1977, le traitement par voie thermique des résidus a été remplacé par un procédé dit « humide », permettant de traiter la totalité des résidus avant confinement dans des bassins. Les bassins de l’igue du Mas ont ainsi été créés pour stocker le principal déchet du procédé électrolytique appelé goethite très chargé en fer (hydroxyde de fer) et métaux lourds avec un aspect pâteux.

En 1987, le site arrête la production de zinc brut qui est transférée à Auby (59) et se reconvertit dans l’activité de laminage de zinc et la production de zinc pré-patiné à parti de zinc brut. Ce changement d’activité se traduit par un arrêt des émissions de polluants par voie atmosphérique. Les déchets produits depuis cette date sont ceux de la destruction des anciens bâtiments devenus obsolètes.


 

UMICORE groupe Belge est spécialisé dans la production de métaux avec prise en compte du recyclage, de l’énergie et de la protection de l’environnement. Une politique de développement durable est mise en oeuvre depuis 2005 au sein du groupe. Aujourd’hui ce sont 130 millions d’euros qui sont provisionnés pour des activités de rémédiation. La réhabilitation du site de Viviez représente un investissement de 35 millions d’euros.

Commission mixte Réhabilitation des sites industriels 24 juin 2008

 

... la dépollution ...

En 2005, le président d'Umicore société Belge concsient de l'impact de l'activité d'Umicore sur l'environnement décide d'ordonner un état des lieux des pollutions sur l'ensemble des 80 sites Umicore dans le monde. Et il décide d'entreprendre la dépollution des sites (130 millions d’euros) dont celui d'Umicore Vieille Montagne à Viviez. Pour un coût global estimé à environ 35 millions d'euros. L'essentiel est financé par Umicore et 5% par l'agence de l'eau ADOUR.

Les différentes phases du projet de dépollution :

- 1ère phase : en 2007, dépollution du site de Laubarède utilisé pour stocker des concentrés de zinc entrant dans l’usine et divers sous produits ou déchets de transit des entrants et sortants de l’usine. L’excavation des terres polluées a été réalisée lors de la réalisation du contournement de Viviez et de la création du SDIS Service Départementale d'Incendie et de secours. Les terres excavées ont été stockées provisoirement sur une alvéole à Dunet en attendant que l’unité de traitement soit prête à les accueillir. Les travaux ont durée 1 an pour un coût de 4 millions d'euros.

- 2ème phase :  traitement des goethites du site de l’Igue du Mas à l'usine de traitement Dunet et stockage dans l'alvéole de la zone de Montplaisir.

Les travaux devraient prendre fin en 2016.

  

 

Un chantier exemplaire de grande ampleur

 
  Quelques chiffres :

·   35 millions d’euros : coût global du projet

·   1,6 kilomètres : longueur total du convoyeur (tapis roulant) qui permet de transporter les résidus pollués vers l’usine de stabilisation où ils seront traités, puis vers la zone de stockage. Ce transporteur permet d’éviter le passage de plus de 100 000 camions dans la commune de Viviez

·   1 million de m3 : capacité de l’alvéole de stockage

http://www.cc-decazeville-aubin.fr/+UMICORE-les-elus-visitent-le+.html

 

 

Sur le terrain : La visite du chantier de dépollution 

 

trajet en bus vers les deux points de vue

 

convoyeur qui amène les résidus pollués à l'usine de traitement

 

Le convoyeur d'une longueur totale de 1,6 kilomètres permet de transporter les résidus pollués depuis le site de l’Igue du Mas vers l’usine de traitement (Dunet), puis une fois traités vers la zone de stockage. Ce transporteur permet d’éviter le passage de plus de 100 000 camions dans la commune de Viviez.

Le convoyeur capoté est enfermé dans un tube d’acier pour éviter la dispersion atmosphérique de poussière. La goethite transportée se présente sous une forme pâteuse ce qui limite déjà l’envol éventuel de poussières.

 

point de vue sur l'Igue du Mas, l'usine de traitement et le convoyeur

 

plan chantier de remédiation

 

Publié le 28/10/2011 07:54 | La Dépêche du Midi

Decazeville. Umicore efface peu à peu les cicatrices de son passé environnement

…Les travaux de réhabilitation du site de Viviez ont débuté, en 2002, par une phase préparatoire de deux ans qui a consisté en un état des lieux et un diagnostic des pollutions historiques en présence, puis en l'élaboration d'un plan d'actions pour les éliminer….. La deuxième phase, celle qui se déroule actuellement, s'achèvera en 2015, date à laquelle le site aura été totalement réhabilité.

Le plus gros projet d'Europe

Ce projet, le plus gros mené en Europe à ce jour, consiste à débarrasser les anciens lieux de stockage de leurs résidus d'exploitation - environ 1 million de mètres cubes - chargés principalement en cadmium et en zinc, puis de les rassembler, les stabiliser et les placer dans une alvéole de stockage de 1,3 million de mètres cubes dédiée, sécurisée et spécialement aménagée à cet effet sur la zone de Montplaisir. Avant leur stockage, les résidus, acheminés par un tapis roulant de 1 600 m de long, sont rendus inertes dans une usine de traitement construite spécialement pour ce chantier. À la fin des opérations, une phase de réhabilitation paysagère recréera un cadre naturel favorable à la diversité. Déjà, la nature a commencé à reprendre ses droits.


http://www.ladepeche.fr/article/2011/10/28/1203154-decazeville-umicore-efface-peu-a-peu-les-cicatrices-de-son-passe.html

 

  

sur le terrain

 

vue sur le site Umicore et le village de Viviez

 

usine de traitement chimique des déchets

 

L'usine de traitement a pour objectif de rendre les résidus pollués inertes d'un point de vu chimique et mécanique.

Le traitement chimique des résidus se fait par encapsulation (enrobage) à l'aide d'un mélange de produits chimiques : chaux (technique de chaulage), sulfure de sodium et d'autre composés "poudre de perlimpimpin" dont le nom est précieusement gardé par un brevet détenu par l'entreprise Séché qui s'occupe du chantier de dépollution. Les résidus de goethite (sur laquelle du cadmium, du nickel et du zinc se sont adsorbés) lixiviables sont malaxés avec les produits chimiques pendant 1 minutes puis ils continuent leur chemin par convoyeur vers l'alvéole de stockage de la zone de Montplaisir. 

 

les déchets une fois traités sont acheminé vers l'alvéole de stockage dans la zone de Montplaisir à l'aide d'un convoyeur

 

 

vue sur la station d'analyse et de traitement des eaux du site

 

La station d'analyse et de traitement des eaux résiduelles et du sites permet le suivi de la "qualité" des eaux. L'eau acide est traitée à la chaux et avec des agents floculants et les eaux résiduelles contenant des métaux lourds sont traités par lixiviation avec des produits chimiques.

 

 

déplacement vers la zone de stockage : l'alvéole de Montplaisir

 

vue sur l'alvéole d'une capacité de stockage 1 million de m3 ,

d'une profondeur de 53 mètres,

et de la surface de 11 terrains de foot

 

travail des ouvriers sur le site

 

arrivée des déchets traités

 

les techniciens travaillent sur la zone pour humidifier le site de sorte qu'il n'y ait pas de poussière qui se dégage dans l'atmosphère

 

 

 

explication de Mme. Elodie Colasse sur les différentes couches du revêtement étanche qui tapisse l'alvéole de stockage.

 

 

coupe alvéole de stockage

 

Le fond de l'alvéole de stockage des déchets traités est étanchéifié par une superposition de couches de matériaux qui permettront une parfaite étanchéité du stockage.

 

 

L'alvéole de Montplaisir est sous contrôle :

  • contrôle de la qualité de l'eau drainée par une société extérieure au site,
  • contrôle de la qualité des eaux des nappes phréatiques sous le site grâce aux piézomètres,
  • contrôle de la qualité de l'air : quatre stations de prélèvement des poussières sont en fonctionnement autour du site une compte rendu mensuel est publié sur le net,
  • contrôle de la stabilité du site : des inclinomètres sont répartis dans la digue pour vérifier la stabilité du site,
  • suivi des différentes zone de stockage par GPS

 

 

Les utilisations du zinc et des métaux nobles produits par Umicore

Les nombreuses utilisations du Zinc : toitures, décoration type girouette, gouttières, chenaux, produits cosmétiques...

 

la toiture des thermes de Cransac est faite en Zinc

 

http://www.vmzinc.fr/esthetique-zinc/

http://www.umicore.com/en/

 

http://www.vmzinc.fr/qui-sommes-nous/vm-zinc/zinc-site-production-usine-france/

 

http://www.vmzinc.fr/esthetique-zinc/aspects/zinc-prepatine/

 

SDIS Service Départementale d'Incendie et de secours

 

Les métaux nobles sont utilisés dans la haute technologie, ils entre dans la composition : des portables, des écrans plats, mais aussi des pots catalytiques, des lunettes à vision nocturne (germanium)...

 

Nous remercions M. Pastorelli et Mme Colasse pour leur accueil et pour cette après midi de découverte sur le terrain "Un chantier immense qui nous a tous impressionné".

 

------------------------------------------

Liens intéressants :

vie économique à Viviez

http://www.viviez.fr/dossiers/dossiers.php?id_dossier=190

------------------------------------------

 

Sources :

les notes prises lors de la visite

http://www.blog-habitat-durable.com/article-150-ans-de-passe-industriel-pollution-des-sols-a-viviez-le-crouzet-dans-l-aveyron-83817211.html

http://www.frituremag.info/Actualites/Viviez-se-debarrasse-de-ses.html

 

 

  ------------------------------------------

Bienvenue : 

Présentation du projet 

Blog Dépol Decaz

Blog Atelier Scientifique et Technique

Travaux d'élèves :

Bassin de Decazeville Aubin : 150 ans de passé industriel

Conséquences de la pollution

Contrôle de la qualité biochimique d’une eau

Atelier scientifique : Découverte des processus de pollution et dépollution de l'environnement

Atelier scientifique : Corrosion des métaux et dépollution de l'eau

Chantier dépollution zone du centre Decazeville

Chantier dépollution site Umicore Vieille Montagne Viviez

Dépollution eaux usées : visite station épuration

Mise en oeuvre d'une dépollution biologique

Perspectives et Réhabilitation des sites pollués

Présentation projet :

Atelier scientifique, Posters scientifiques, Mise en scène théâtrale, Reportage

Concrétisation projet :

Séjour INPT mise en scène théâtrale et Scientilivre 2012

Séjour Scientifique INP Toulouse : 2013  2014  2015

Festiv 2014  

Fête de la Science

Médias :

Le projet dans les médias

Modifier le commentaire 

par STEPHANIE MAS le 23 nov. 2015 à 17:29

haut de page