CROSS DU LYCEE

AUTOEVALUATION
Posons le survètement sur une chaise. Rangeons les baskets dans le placard. Substituons leur un joli costume et des chaussures qui brillent. Et voilà. Transformation réussie d'un prof de gym en adulte moralisateur. Pourquoi ce costume donc ? Pour une petite leçon. "Compréhension du mot ABNEGATION". Les plus curieux iront chercher sur wikipédia le sens de ce mot.
Au regard du peu d'engouement rencontré la saison dernière, nous avons décidé e rendre le cross du lycée obligatoire. Certes, tout le monde n'aime pas courir, surtout quand il pleut. Tout le monde n'aime pas se trouver dans une situation inconfortable, surtout quand elle n'est pas voulue.
Oui, mais ensuite, lorsque l'on a pas le choix, plusieurs options s'offrent à nous.
Mention félicitations : pour toutes celles et ceux qui ont joué le jeu, ont accepté de se dépasser un peu pour, si ce n'est réaliser une performance sportive, au moins accepter l'épreuve et faire de leur mieux. Je pense que, lorsque vous serez confrontés à des situations inconfortables plus tard, vous saurez sans aucun doute faire face.
Mention déception : pour toutes celles et ceux qui, sous prétexte que l'activité ne leur plaisaient pas, ont décidé de faire leur mauvaise tête, ont triché, ont marché, se sont cachés. Attitude très peu glorieuse face à l'adversité qui ne peut que refléter un état d'esprit défaitiste et assisté. Je vous laisse avec votre conscience, au moins, maigre consolation, vous étiez présents.
Mention désolation : pour les autres, attitude bien minable que de ce cacher derrière un pseudo état de fragilité physique, alors que tant d'autres en réelle souffrance parviennent à surmonter cet obstacle. Vous êtes donc bien gaté pour vous cacher à la première difficulté ! Vous ne vous reconnaîtrez peut être même pas dans ces propos.....
Je repose le costume. Je réenfile le survètement. Plusieurs centaines de coureurs dans le lycée, malgré la pluie. Aucun incident physique ou matériel à déplorer. Nous considérons que c'est malgré tout une belle réussite. Bravo aux championnes et champions.
Rendez-vous à l'année prochaine, où nous réfléchissons au moyen de courir pour une cause... pour que la course soit, aux yeux de tous, un peu plus noble.

Modifier le commentaire 

par PATRICK DELCAMBRE le 09 nov. 2017 à 10:29

haut de page