En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

TOURNOI INTERCLASSES DE FUTSAL

Par PATRICK DELCAMBRE, publié le vendredi 12 janvier 2018 13:16 - Mis à jour le vendredi 12 janvier 2018 13:16

Compte-rendu de l'événement.

Comment reconnaît-on qu'un événement est planétaire ? Et bien c'est simple....
Prenez un championnat sportif disputé par des centaines de pratiquants. Ajoutez-y des dizaines de milliers de fans hystériques. Une organisation millimétrée où le hasard a même été prévu. Des juges pointus et spécialisés qui gèrent de main de maître l'enchaînement des actions. Et une multitude de vendeurs épars qui assurent la restauration des multiples badauds venus en curiosité assister au spectacle. 
Et bien, a l'instar des jeux olympiques qui se profilent dans quelques jours, le lycée a également vécu aujourd'hui son événement planétaire ! Bon d'accord, je m'enflamme. Mais quand même, à bien regarder, on n'en est pas très loin ! Des pratiquants, ils y en a eu, beaucoup. Venus pour le jeu. Venu pour gagner. Et se faire plaisir. Des fans hystériques, il y en a eu aussi. Plein les tribunes. Et toute la journée. Une organisation pointue, avec même une marqueuse officielle sur les phases finales, pas de soucis. Des juges pointus, ça, je peux pas dire le contraire, vu que c'était nous. Y'avait même une buvette, pour agrémenter la fête. Des filles volontaires qui ont eu le courage de préparer en amont des crêpes et des gâteaux, juste comme ça, pour récolter quelques fonds. Cela s'appelle je crois le bénévolat et l'investissement, deux qualités primordiales pour parfaire la réussite de toute manifestation. Et cerise sur les gâteaux, y'a aussi quelques anciens, devenus étudiants, qui, ayant eu vent de la publicité, sont repassés sur ces lieux jadis foulés, quand ils étaient encore élèves ici...
Alors le tournoi d'aujourd'hui n'était peut-être pas planétaire, non, mais au regard de l'engouement suscité dans la journée, et des larmes versées par les perdants du modeste trophée, oui, je pense qu'il revêt encore une importance certaine dans la vie de ce lycée.
Les filles de secondes, et les garçons de première STI, vainqueurs cette année, devront garder cela en tête pour l'année prochaine. Car cela n'est pas prêt de s’arrêter !

Pièces jointes
Aucune pièce jointe